Cornaline

 

Les premières utilisations de la cornaline sont relevées aux alentours de 2700 ans avant Jésus-Christ. En plus d’être un ornement pour les bijoux royaux, elle se retrouve sur des fresques et dans la médecine égyptienne. Dès lors, elle est utilisée à des fins curatives naturelles. Pour bénéficier de toutes les vertus de la cornaline, celle-ci doit présenter une couleur bien vive, intense comme de la chair, sans irrégularités.

Dans l’Égypte ancienne, la cornaline était utilisée par la déesse Isis pour accompagner les morts dans leur passage dans l’au-delà. Les fouilles archéologiques en Mésopotamie ont permis de découvrir l’utilisation des premières pierres. Elle constituait un ornement protecteur pour les pharaons. Cette pierre fine était fréquemment présente sur les coiffes sacrées accompagnées de pierre comme le lapis-lazuli, l’émeraude ou la turquoise. La couleur de cette dernière évoque le lever et le coucher du soleil. Spirituellement, le dieu-soleil est le dieu le plus important dans l’Égypte antique.

Pendant le Moyen Âge, les différentes régions du monde et les civilisations découvrent la cornaline. Chacun a une utilisation particulière de la pierre. Elle était utilisée par les Tibétains et les bouddhistes pour ses pouvoirs de protection et de guérison.

En Chine, la résistance à la chaleur des fours de la cornaline permet de créer une couleur puissante en mélangeant de la cornaline avec de l’oxyde de cuivre. Cette préparation était destinée à l’émaillage de la porcelaine fine.

En Orient, elle est utilisée pour ses attributs astringents et toniques.

En Occident, on lui donne les vertus de réconforter la femme et de la rendre plaisante et aimée. Sur le champ de bataille, la cornaline profère courage et esprit guerrier. Évoquant le sang, elle est préconisée en cas d’hémorragie car elle permet de stopper des hémorragies de toute nature.

Pline l’Ancien, écrivain et naturaliste romain du 1er siècle, distingue deux espèces : les pierres mâles et les pierres femelles. Chez les Romains, les minéraux mâles sont le symbole de l’origine masculine. Ce sont les pierres les plus pures, elles ont un ton vermillon vif et sont extraites des carrières de l’ancienne Babylone, d’Inde, de la péninsule Arabique, de Ceylan ou de Grèce. Au contraire, les minéraux femelles sont symboles de l’origine féminine. Les pierres femelles ont plutôt un ton jaune ou orange. Elles ont beaucoup moins de valeur que les cornalines vermillon. Pour rehausser le ton des cornalines les plus ternes, les Romains utilisaient de minces feuilles d’or ou d’argent pour embellir leur couleur. Cette technique est encore pratiquée aujourd’hui.

En Europe, dès le 17ème, le commerce maritime hollandais permet l’importation de nombreuses pierres venues d’Orient. Le minéral perd de sa rareté et devient une pierre utilisée pour la création de petits objets décoratifs, des bijoux, des gravures en relief ou en creux ou encore des anneaux à signer.

Lors de la Renaissance, les artistes gravent cette pierre avec beaucoup de raffinement. La pierre rouge est exclusivement utilisée au détriment de minéraux plus clairs.

  

 

 

 

L’origine du mot cornaline est un peu floue. Pour certains, le mot vient du grec “carneolus” qui signifie apparence de la chair. Pour d’autres, le mot fait référence aux fruits qui poussent sur les cornouillers, la cornouille. L’origine du nom du fruit est issue, elle-même, du mot latin “corneolus” qui fait référence à la dureté du noyau du fruit.

Dès le 16ème siècle, le nom de cornaline lui est donné. Dans les deux cas, l’origine étymologique du mot fait référence à sa couleur orange.

 

La cornaline se forme généralement à basses températures dans les cavités de roches volcaniques. Principalement composée de micro-cristaux agglomérés en masses arrondies, on peut l’observer également sous forme de veinages parcourant d’autres cristaux.

 

 

 

 

 

L’intensité de la couleur de la cornaline peut varier selon sa concentration en oxyde de fer : une cornaline peut être rouge vermillon, rouge-brun comme orange, jaunâtre ou encore rouge-blanc à blanc-orange.

 

 

 

 

 

La cornaline est particulièrement adaptée aux signes du bélier, du taureau, de la vierge et du scorpion.

Elle est associée au chakra du plexus solaire, au chakra racine et au chakra sacré.

La cornaline à la capacité de prendre l’excédant d’énergie : elle apaise les personnes colériques et émotives.

C’est une pierre joyeuse, spontanée. De ce fait elle est utile à la concentration en absorbant les pensées dissipées et en ramenant celui ou celle qui la porte au moment présent.

Bijoux cornaline

C'est également une pierre concrète qui donne le sens des responsabilités.

De plus, la cornaline favorise l’énergie, donne du courage et soutient la stabilité. Elle élève l’humeur et aide à résoudre les problèmes en renforçant la pensée analytique.

Cette pierre combat l’inertie et protège contre les illusions. La cornaline favorise également le sens de la communauté et aide celui qui la porte à l’idéalisme. Joie de vivre, bonne humeur et vitalité sont les thèmes centraux de l’effet de la cornaline.

 

 

 

 

 

La cornaline déborde de puissance énergétique, elle rééquilibre, motive et encourage. C’est l’outil approprié qui vous permettra de retrouver ardeur et vitalité.

Cette pierre fine aide pendant les cycles menstruels en atténuant les douleurs.

La cornaline peut être utilisée pour stimuler la sexualité, pour augmenter la fertilité et aide également à vaincre la frigidité et l’impuissance. Ainsi, elle peut aider lors des troubles de l’érection.

De plus, cette pierre fine est efficace pour purifier le sang et les reins. Elle aide à revitaliser les tissus et alléger les courbatures musculaires, les blessures et lutter contre l’arthrite et les rhumatismes.

Elle serait efficace pour neutraliser les affections hépatiques et du pancréas.

Pour finir, la cornaline pourrait vous aider à réduire les taux élevés de cholestérol et de triglycéride et aiderait à surmonter les complications de digestion et les douleurs abdominales.

 

Avertissement :

La lithothérapie est une médecine douce qui rentre dans le cadre des thérapies alternatives énergétiques, elle ne remplace pas la médecine dite moderne. Les vertus et propriétés données sont tirées de retours d’expériences d’utilisateurs, de cultures et d’ouvrages de référence dans le domaine.

Pour tout problème médical, veuillez consulter votre médecin.

 

 

 

 

 

Lorsque l’on achète une pierre montée ou non en bijou, ou que l’on nous l’offre, elle doit être purifiée afin de la décharger de toutes les influences qu’elle a subies depuis son extraction du sol jusqu’à ce qu’elle arrive entre vos mains.

Une purification est toujours suivie d’un rechargement.

En effet, en absorbant les énergies négatives et en véhiculant leurs vertus positives, les minéraux perdent progressivement de leurs efficacités.

En l’absence d’un entretien régulier, ils n’agissent plus correctement et finissent par avoir une inactivité totale voire même transmettre des énergies polluées et polluantes.

Elles se chargent plus ou moins fortement en fonction de l’environnement et de votre état personnel. De ce fait, Il est nécessaire de purifier une pierre à chaque fois qu’elle est confrontée à un conflit ou un événement fortement négatif (dépression, maladie … par exemple).

D’une façon générale, une purification et un rechargement hebdomadaire sont conseillés mais pourront être effectués dès que l’on sent que le minéral a une action moindre.

 

 

Pour purifier la cornaline, il suffit de plonger le bijou ou la pierre pendant quelques heures dans un verre d’eau distillée ou déminéralisée (afin d’éviter que la pierre ne se recouvre d’un dépôt de minéraux présents dans l’eau au fil du temps) dans lequel on dissoudra une demi-cuillère à café de sel. À défaut on peut utiliser de temps en temps l’eau du robinet. 

À long terme, pour éviter d’abîmer les autres composants du bijou, penser à alterner la méthode de purification : vous pouvez mettre un récipient où sera déposé votre bijou, dans un plus grand récipient, où sera placé du gros sel, celui-ci ne sera donc pas directement en contact avec le sel, un verre dans un bol par exemple (il doit obligatoirement être en verre, c’est important car c’est un matériau qui permet la conductivité de l’énergie). Laisser agir quelques heures.

Pour recharger la cornaline, exposer votre bijou ou pierre une heure maximum à la lumière du soleil. Vous pouvez également le laisser reposer sur un amas ou une géode de cristal de roche (druse) pendant 24 heures à n’importe quel moment de la journée.

 

Retrouvez plus de méthodes de purification et de rechargement sur la page  lithothérapie.

 

 

 

 

Voir les produits associés

 

Partager :